24/01/2018

Conférence

Capture.JPG

La GPA – L’ubérisation de la filiation : une évolution sociétale inéluctable ?

17h30

Amphithéâtre Rabelais de la nouvelle faculté de Médecine (641 avenue du Doyen Gaston Giraud)

Formulaire d’inscription sur http://espace-ethique-lr.org/evenement/gestation-pour-autrui-uberisation-de-la-filiation-une-evolution-societale-ineluctable

 

 

 

 

Après 36 ans en tant que PU-PH à l’hôpital Antoine Béclère de Clamart, René Frydman exerce aujourd’hui à l’hôpital Foch de Suresnes. Israël Nisand, professeur de gynécologie-obstétrique et de sciences humaines à l’université de Strasbourg, exerce à l’hôpital de Strasbourg.

Dans un manifeste publié par Le Monde en mars 2017, le Pr René Frydman, père scientifique du 1er bébé éprouvette, demandait l’assouplissement de la législation française encadrant la procréation assistée, l’une des plus restrictives d’Europe. 130 médecins en étaient signataires, au nombre desquels le Pr Israël Nisand. Sur la question de la gestation pour autrui (GPA), en revanche, ces deux grands spécialistes de la reproduction et du développement de l’assistance médicale à la procréation ne sont pas d’accord. L’un s’inquiète de l’aliénation que constitue pour une femme porteuse la commercialisation de son corps. L’autre estime que tout interdit a des conséquences bioéthiques négatives et plaide pour un examen des demandes au cas par cas. On estime que le nombre d’enfants issus d’une GPA à l’étranger a été multiplié par cinq depuis 2014 en France. Ce « tourisme procréatif » est porté par un contexte doublement favorable : une médicalisation croissante de la reproduction et une globalisation irrépressible, en dépit de particularités culturelles et de certaines pratiques effrayantes. Un marché mondial de la procréation que les états peinent à contrôler.

Un tel bouleversement des lois de la reproduction, en décalage avec les représentations plus ou moins partagées de ce qu’est une famille, suscite un vif débat partout dans le monde. N’y a-t-il pas une confusion entre désir d’enfant et droit à l’enfant ? La reconnaissance d’un tel « droit » tend-il à traiter l’enfant comme un objet, surtout quand son existence résulte d’une transaction financière ? Qu’en est-il du droit des enfants (reconnaissance de filiation) et de celui des femmes porteuses ? La question éthique la plus cruciale est de savoir si le recours à la GPA se fait au détriment du respect de la dignité des personnes.

Toutes les actualités :

01/04/2014

Conférence, Travaux

Inauguration_01.04.2014.jpg

Conférence inaugurale de l'ERERAL sur le thème : " Une loi sur les conditions de la fin de vie est-elle possible ?"

Lieu : Salle des fêtes Hôpitaux de Strasbourg – 1, place de l’Hôpital – Strasbourg

C'était le 1er avril 2014 avec Maître Didier Le Prado, Avocat au Conseil d'État et à la Cour de cassation, et Régis Aubry, Professeur et Chef du département douleur - soins palliatifs du CHU de Besançon.

22/04/2014

Rencontres, Travaux

Molsheim_22.04.2014.jpg

Débat public à Molsheim sur la fin de vie

L'ERERAL a accueilli le public de Molsheim et environs à la salle de la Monnaie, le 224 avril 2014, pour un débat sur la fin de vie en France, autour de :

- Dr Guy Freys, du département de Réanimation chirurgicale des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg
- Sébastien Hauger, magistrat
- Pr Michel Hasselmann, Médecin réanimateur au CHRU Strasbourg et Directeur de l'ERERAL
- Dr Laurent Calvel, Responsable du Service de Soins Palliatifs au CHRU Strasbourg
- Pr Marc Berthel, ancien Chef de Clinique du Service de Gériatrie au CHRU Strasbourg
- Suzanne Cassel, Vice présidente de l’ADAPEI du Bas-Rhin
- Dr Philippe Desprez, Unité de réanimation pédiatrique au CHU Hautepierre

24/04/2014

Divers, Travaux

RTEmagicC_Aimez-vous_la_nuit_Visuel_01.jpg.jpg

Soirée théâtrale suivie d'un débat public

Le 24 avril 2014, l'ERERAL a organisé au Molodoï une soirée en deux temps :

  • une représentation de la  pièce de théâtre « Aimez-vous la nuit ? », écrite par Julien Séchaud et mise en scène par Annie Vergne.

  • un débat public sur la fin de vie (que savez-vous des procédures prévues en France pour accompagner les personnes en fin de vie, que souhaiteriez-vous changer, etc. ?) avec :
    • Pr Bernard GENY,PU-PH au Service de Physiologie et Explorations fonctionnelles -HUS
    • Dr Philippe GUIOT, Réanimateur - C.H. Mulhouse
    • Dr Etienne KELLER, Gynécologue-Obstétricien
    • Dr Patrick KARCHER, Gériatre - HUS
    • Dr Michèle ZEISSER, Soins palliatifs – HUS
06/05/2014

Rencontres, Travaux

Rouffach_06.05.2014.jpg

Débat public avec les professionnels de santé sur l’accompagnement en fin de vie à domicile

L’Espace de Réflexion Ethique de la Région Alsace (ERERAL) et l’Hospitalisation à domicile Centre Alsace (AHDCA) ont organisé un débat public avec les professionnels de santé sur l’accompagnement en fin de vie à domicile le Mardi 6 Mai 2014, à la salle des fêtes du Centre hospitalier de Rouffach.

Le débat était organisé autour de deux tables rondes

1ère table ronde : Témoignages des professionnels de santé et usagers

  • Dr Patrick STRENTZ, Médecin généraliste, président du réseau ROCA
  • Dr Isabelle AUBERT, Médecin coordonnateur de l’EHPAD de Sausheim
  • M. Hervé FRARE, Président de l'URPS infirmier
  • Mme Nadia SENNE, Infirmière de soins à l'HAD Centre Alsace
  • Dr Yves BOSCHETTI, Médecin coordonnateur de l'équipe mobile de soins palliatifs des Hôpitaux civils de Colmar
  • Dr Sylvie GRASSER, Médecin coordonnateur de l'équipe mobile de soins palliatifs du Centre Hospitalier de Pfastatt
  • Mme Béatrice LORRAIN, Représentante des usagers

2ème table ronde : Ethique et règlementation

 
27/05/2014

Rencontres, Travaux

Lingolsheim_27.05.2014.jpg

Débat sur la fin de vie avec les personnes âgées de Lingolsheim

Le mardi 27 mai 2014, la résidence Landsberg de Lingolsheim a accueilli l'équipe de l'ERERAL pour que les personnes âgées puissent parler librement des questions qui les taraudent dès lors qu'il s'agit de la fin de vie.

Est-ce la notion d'obstination déraisonnable ? Ou celle d'abandon prématuré des soins ? Ou bien les deux ? Savent-elles qu'elles peuvent rédiger des directives anticipées et désigner des personnes de confiance ?

Le dialogue était libre et éclairé.

03/06/2014

Conférence, Travaux

conf-sevigny.jpg

Conférence sur la place des aînés dans le bénévolat en soins palliatifs

Andrée Sévigny, Ph.D., travailleuse sociale, professeure associée à l’Université Laval et chercheure au centre d’excellence sur le vieillissement de Quebec, nous a exposé les résultats issus de ses enquêtes sur le bénévolat par et pour les aînés en soins palliatifs.

Il s’agissait tout d’abord de décrire les formes que prend ce bénévolat puis de parler des facteurs qui facilitent ou qui freinent l’implication des aînés dans les soins palliatifs. L’engagement des personnes âgées dans l’accompagnement en fin de vie a, en effet, des origines diverses (personnelles, professionnelles, humanitaires, etc.) et peut se formaliser de différentes manières. Celles-ci doivent être connues des pouvoirs publics comme des associations pour qu’ils aident au mieux les aînés qui s’engagent dans ce parcours.

A la suite de la conférence, le public a interrogé Andrée Sévigny sur les résultats de ses enquêtes, et discuté avec elle des changements à opérer dans notre société pour favoriser l’implication des aînés dans l’accompagnement en soins palliatifs.

Andrée Sévigny est aussi directrice adjointe de l’Institut sur le vieillissement et la participation sociale des aînés de l’Université Laval (IVPSA).

18/06/2014

Divers, Travaux